AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fire in the street.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Blacker the Berry.
Chef des nègres


Messages : 10
Date d'inscription : 20/03/2016

MessageSujet: Fire in the street.   Ven 25 Mar - 13:45

Quelque part en Amérique, dans une vieille maison.

BLK Jeez. Bienvenue chez moi, les gars.



BLK Jeez. Ouais, j'sais ce que tu vas dire, toi, derrière ta télé ou ton PC, avec ta bonne famille, confortablement installé chez toi. C'est miteux chez ce bouffon, encore un mec qui a raté sa vie et qui passe à la télé, un de plus qui va témoigner de la misère du monde, putain, quel relou... Bah nan. Ici, c'est chez moi et je m'y sens bien. Ca a toujours été chez moi, d'aussi longtemps que je m'en souvienne, et ce le sera toujours. A plusieurs reprises on m'a dit frérot, t'as l'argent, l'occasion de te sortir de cette merde, d'aller voir ailleurs, de faire ce que tu veux alors pourquoi tu restes ici ? On sait tous que ça pue la merde ici, que tu vas croupir entre ces murs délabrés, rongés par l'humidité, avec le plafond en train de moisir. Pourquoi tu t'obstines à rester ici, à te faire passer pour une merde alors que t'es un de ces rares mecs de quartier qui a réussi à faire quelque chose d'autre de leurs vies que de finir dans un hall ? Trop de fois j'ai entendu ces conneries, et j'ai toujours répondu la même chose. Tout ça, c'est moi.



BLK Jeez. Vous voyez, petit, j'ai connu la galère. J'regardais ma mère en train de faire des calculs tous les soirs pour voir comment on allait finir le mois et je voyais juste assez mon père pour pouvoir lui souhaiter bonne nuit et aller me coucher. Ado, j'ai commencé à fréquenter les rues de mon quartier, des rues sales comme on les appelle. J'étais jeune, influençable et j'ai fait comme tout le monde. On m'a dit gamin, pour t'en sortir, va falloir avoir des couilles et j'ai porté mes couilles. Malgré que je n'y ai pas fini, j'ai quand même connu ce fameux hall où tout le monde passait et où ça sentait à plein nez. Les bagarres pour des prises de têtes qui n'ont ni queues ni têtes, en y repensant, les vols pour aider la famille à tenir, une famille qui est juste contente de voir cet argent et qui ne pose pas de questions. Puis ma mère tenait à ce que je fasse des études et j'ai voulu lui faire plaisir... J'étais pas mauvais, mais j'ai lâché. C'était pas moi. Je sais qu'aujourd'hui, j'ai offert à ma mère une vie dont elle n'aurait même pas rêvé grâce à la lutte, mais je sais aussi qu'elle a peur pour moi. Mais qu'elle ne pleure pas pour moi, car aujourd'hui, j'ai ce que je veux. On a voulu me sortir de ce monde, mais j'y suis retourné, comme attiré par une force que je ne peux pas combattre, et au final, c'est là où je veux être, c'est ça que j'aime : ce monde de merde.

Petite pause.

BLK Jeez. Je ne fais pas de fausse comédie. D'ailleurs, regardez autour de moi. Vous voyez quelqu'un ? J'suis seul. J'suis putain de seul ! Le peu de gens qui m'entourent sont ma famille, je ne connais pas d'autre chose que ça. Mais c'est marrant comme j'ai pu connaître plein de gens à un moment donné de ma vie, et quand ils voient là où je suis, même si j'suis loin d'avoir échoué, ils me laissent tomber comme des lâches, parce que je ne corresponds pas aux valeurs et à l'image que la société donne de l'homme aujourd'hui. Aujourd'hui, me voilà adulte et j'ai la vie que je veux. Certains diront que c'est une vie de merde, que j'ai pas grandi, mais j'en ai rien à foutre : j'aime ça. Maintenant, je suis payé pour péter des gueules, choses que j'ai été contraint de faire toute mon adolescence pour ma survie. C'est le pactole pour moi ! Mais aucune grande fédération ne voulait réellement m'ouvrir ses portes. Trop instable, trop dangereux, trop violent... Que des conneries ! J'ai trouvé une nouvelle ruche, un nouvel endroit où me poser et faire ce que je veux avec un maximum de liberté : l'Underworld. C'est comme si ce concept avait été fait pour moi, comme si cette fédération avait été créée pour moi et quelle connerie je ferais de ne pas aller y casser des culs ! La première étape sera l'IBR de la fédération, ce qui signifie que tout le monde peut y participer, ce qui veut dire que ce sera l'occasion pour moi de refaire le minois de tous les fils de putes qui se pointeront dans le ring, dans ma zone ! J'ai fait de la lutte mon étendard, j'ai réussi à vivre de ce qui me faisait survivre auparavant. Alors j'ai une question : vous pensez vraiment pouvoir combattre avec des vieilles techniques que vous avez apprises pour combattre quand moi, j'ai ça dans le sang depuis petit ? On se voit dans le ring de l'Underworld, tout le monde.



BLK Jeez. Look at me, cuz' Black Jesus walks !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zack Sabre Jr.
Garde des Baux
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 25/01/2016

MessageSujet: Re: Fire in the street.   Ven 25 Mar - 15:58

C'est très bien écrit. Le discours est un peu classique quand même, mais avec un adversaire et quelques aspérités en plus ça peut devenir très bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blacker the Berry.
Chef des nègres


Messages : 10
Date d'inscription : 20/03/2016

MessageSujet: Re: Fire in the street.   Ven 25 Mar - 16:24

Ouais, vachement classique, même un peu bateau mais c'était vraiment pour instaurer la gimmick plus qu'autre chose. M'voilà, merci je ferai en sorte de te rendre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgan
Je suis Styl
avatar

Messages : 261
Date d'inscription : 27/01/2016
Age : 20
Localisation : Sud de la France.

MessageSujet: Re: Fire in the street.   Lun 28 Mar - 13:07

J'ai vraiment bien aimé.
Déjà ce que je trouve frappant et qui me semble être un très bon point, c'est que je te sens vraiment très à l'aise dans ce délire là, tu m'en avais parlé et je sentais bien que c'était ça ton truc et franchement, content que tu aies enfin choisi ça parce que je pense que t'as trouvé ce qui te va bien !
Tu développes le passé de ton personnage et c'est plutôt bien fait, ça sonne vrai, on sent pas un mec qui en rajoute, c'est assez important je trouve. 'Fin t'aurais pu tomber dans le cliché ou le discours qu'on a déjà vu trop de fois, mais non, je trouve que tu n'es pas tombé dans le panneau, bon point là aussi.

Je déplore un peu le fait que tu parles pas vraiment de tes objectifs et de ta future carrière au sein de l'Underworld. Fin, je pense qu'il y avait plus à dire, mais ça reste secondaire.

Bref, j'ai bien aimé, ça annonce de bonnes choses pour la suite, bonne chance avec ton vanilla midget.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kinay
Grand Ministre des Insectes
avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 27/01/2016
Age : 26
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Re: Fire in the street.   Dim 3 Avr - 13:27

Jamais simple de faire une promo, mais je trouve que même en restant dans un sujet classique tu t'en sors bien. Ce côté, je suis là parce que je l'ai choisis, je ne subis pas la rue, c'est assez stylé.
Par contre je trouve ça un peu trop lisse, j'ai du mal à voir en quoi ton personnage est "Trop instable, trop dangereux, trop violent".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fire in the street.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fire in the street.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eleksyonaval March 20th: Street Gangs Vs Suite Gangs - Le même chose!
» Recherche open : Fire & Shadow
» Un article intéressant de Régine Chassagne du groupe Arcade fire
» Fear To Fire II
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNDERWORLD :: HORS GIMMICK :: HALL OF RAP-
Sauter vers: