AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EPISODE 6 - INVITATIONNAL BATTLE ROYAL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey Styles
THE VOICE OF WRESTLING
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: EPISODE 6 - INVITATIONNAL BATTLE ROYAL   Mar 22 Mar - 7:26

Chris Daniels, Sabian, Raven ? Un nouveau ? Qui remportera l'IBR ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jo'.

avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 24/02/2016

MessageSujet: Re: EPISODE 6 - INVITATIONNAL BATTLE ROYAL   Mar 22 Mar - 15:07

Vendredi soir, à l'heure ou une partie de la population rentre du travail, l'autre partie, elle sort pour boire un verre avec des amis, danser, voir les beaux-parents ou encore draguer jusqu'au petit matin. En dehors de cette foule, un homme.




RAVEN ✖ D'où je suis, du haut de cet immeuble, je ne vois qu'une chose, des insectes, des fourmis marchant, courant vers un seul et même but. Le fait d'être accepté par le monde est devenu tellement important au fil des années que la population ne court qu'après cette récompense, ce Graal, si vous n'êtes pas comme il faut, comme monsieur le patron le veut, comme l'épouse ou le mari le désire, on vous rejette. Cependant, le monde n'est plus le même, maintenant si on ne correspond plus aux attentes d'êtres extérieurs, on change de visage pour plaire. Ce qu'est devenu le monde me rend malade ! Je n'ai jamais fait partie des gens normaux, je n'ai jamais eu l'étiquette adéquate que pour être populaire ou même que pour mériter un regard posé sur moi, mais ce n'est pas moi le problème, c'est vous, celui qui va voir sa femme, en pensant qu'elle l'aime réellement pour ce qu'il est et non pour les changements qu'il fait pour elle sans s'en rendre compte, celui qui irait jusqu'à changer son nez pour ressembler à son idole, celle qui picole jusqu'à pas d'heure à en être malade le lendemain toute la journée dans le seul but d'avoir sa petite bande d'idiote autour d'elle. Cette peur d'être seul m'a quitter il y a bien longtemps, ça fait longtemps que la solitude est devenue mon alliée et mon amie.

L'homme restait en place, ses yeux fixant la foule se mélanger, un sourire nerveux se dessinait sur son visage.  

RAVEN ✖ Je me suis habitué à ne pas être aux yeux de tous quelqu'un d'extraordinaire, d'être un homme qu'on suit et qu'on respecte. Je me suis habituer aux  regards dévalorisant, moqueur. Quand j'étais plus jeune, je n'étais jamais inviter pour sortir le week-end, pour aller à une soirée chez une fille de ma classe, mais je m'en foutais, je me sentais différent et le meilleur dans tout ça, c'est que je ne ressentais pas le besoin de changer pour m'intégrer. Je n'éprouvais pas l'utilité d'être aimer de tous. Le fait d'être différent à fait de moi un homme plus fort, plus dangereux, c'était comme si j'avais vécu toute ma jeunesse dans une cage, renfermer du monde. Le monde m'as rejeter, c'est le monde qui m'a mit dans cette cage, pas moi, je n'ai pas eu d'autre choix que de le faire. Mon expérience de vie m'a mener à faire des choix. Eh maintenant mes choix me semblent tout à fait logique, lorsque je vois le monde évoluer comme il le fait.



Raven déposait ses mains sur la barrière de sécurité.

RAVEN ✖ Janvier 1995, je n'oublierais jamais cette période, c'est à ce moment que j'ai compris que ma différence pouvait servir. Qu'elle pouvait me servir à moi. ECW, ça doit rappeler quelques choses à pas mal de monde, peu de gens savent ce que ça fait d'être une légende, un homme qui a créé l'histoire en défonçant le crâne de plusieurs lutteurs. À cette époque j'étais le roi de la jungle, le roi de l'extrême, celui qu'on évitait encore la même chanson, toute ma vie on m'a éviter, mais ici je reviens à la maison. Non, ce n'est pas la ECW qui m'attends, mais l'underworld un endroit violent, brutal, animal même. Je vais reprendre ma place dans cette société, je ferais ce que je sais faire. Taz... My friend, the raven accept. Toute ma vie j'ai été au second plan, sauf à une époque, celle que Taz et moi-même avons connu, avons écrit. Mais, maintenant les choses vont changer. Le monde va devoir me regarder à nouveau, moi, l'homme que l'on rejette depuis si longtemps ! Battle Royal, l'homme le plus extrême du monde arrive, vous montrez ce qu'on récolte lorsqu'on enferme quelqu'un de différent ! Quote the raven... nevermore ! 

EDIT:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blacker the Berry.
Chef des nègres


Messages : 10
Date d'inscription : 20/03/2016

MessageSujet: Re: EPISODE 6 - INVITATIONNAL BATTLE ROYAL   Ven 25 Mar - 13:44

Quelque part en Amérique, dans une vieille maison.

BLK Jeez. Bienvenue chez moi, les gars.



BLK Jeez. Ouais, j'sais ce que tu vas dire, toi, derrière ta télé ou ton PC, avec ta bonne famille, confortablement installé chez toi. C'est miteux chez ce bouffon, encore un mec qui a raté sa vie et qui passe à la télé, un de plus qui va témoigner de la misère du monde, putain, quel relou... Bah nan. Ici, c'est chez moi et je m'y sens bien. Ca a toujours été chez moi, d'aussi longtemps que je m'en souvienne, et ce le sera toujours. A plusieurs reprises on m'a dit frérot, t'as l'argent, l'occasion de te sortir de cette merde, d'aller voir ailleurs, de faire ce que tu veux alors pourquoi tu restes ici ? On sait tous que ça pue la merde ici, que tu vas croupir entre ces murs délabrés, rongés par l'humidité, avec le plafond en train de moisir. Pourquoi tu t'obstines à rester ici, à te faire passer pour une merde alors que t'es un de ces rares mecs de quartier qui a réussi à faire quelque chose d'autre de leurs vies que de finir dans un hall ? Trop de fois j'ai entendu ces conneries, et j'ai toujours répondu la même chose. Tout ça, c'est moi.



BLK Jeez. Vous voyez, petit, j'ai connu la galère. J'regardais ma mère en train de faire des calculs tous les soirs pour voir comment on allait finir le mois et je voyais juste assez mon père pour pouvoir lui souhaiter bonne nuit et aller me coucher. Ado, j'ai commencé à fréquenter les rues de mon quartier, des rues sales comme on les appelle. J'étais jeune, influençable et j'ai fait comme tout le monde. On m'a dit gamin, pour t'en sortir, va falloir avoir des couilles et j'ai porté mes couilles. Malgré que je n'y ai pas fini, j'ai quand même connu ce fameux hall où tout le monde passait et où ça sentait à plein nez. Les bagarres pour des prises de têtes qui n'ont ni queues ni têtes, en y repensant, les vols pour aider la famille à tenir, une famille qui est juste contente de voir cet argent et qui ne pose pas de questions. Puis ma mère tenait à ce que je fasse des études et j'ai voulu lui faire plaisir... J'étais pas mauvais, mais j'ai lâché. C'était pas moi. Je sais qu'aujourd'hui, j'ai offert à ma mère une vie dont elle n'aurait même pas rêvé grâce à la lutte, mais je sais aussi qu'elle a peur pour moi. Mais qu'elle ne pleure pas pour moi, car aujourd'hui, j'ai ce que je veux. On a voulu me sortir de ce monde, mais j'y suis retourné, comme attiré par une force que je ne peux pas combattre, et au final, c'est là où je veux être, c'est ça que j'aime : ce monde de merde.

Petite pause.

BLK Jeez. Je ne fais pas de fausse comédie. D'ailleurs, regardez autour de moi. Vous voyez quelqu'un ? J'suis seul. J'suis putain de seul ! Le peu de gens qui m'entourent sont ma famille, je ne connais pas d'autre chose que ça. Mais c'est marrant comme j'ai pu connaître plein de gens à un moment donné de ma vie, et quand ils voient là où je suis, même si j'suis loin d'avoir échoué, ils me laissent tomber comme des lâches, parce que je ne corresponds pas aux valeurs et à l'image que la société donne de l'homme aujourd'hui. Aujourd'hui, me voilà adulte et j'ai la vie que je veux. Certains diront que c'est une vie de merde, que j'ai pas grandi, mais j'en ai rien à foutre : j'aime ça. Maintenant, je suis payé pour péter des gueules, choses que j'ai été contraint de faire toute mon adolescence pour ma survie. C'est le pactole pour moi ! Mais aucune grande fédération ne voulait réellement m'ouvrir ses portes. Trop instable, trop dangereux, trop violent... Que des conneries ! J'ai trouvé une nouvelle ruche, un nouvel endroit où me poser et faire ce que je veux avec un maximum de liberté : l'Underworld. C'est comme si ce concept avait été fait pour moi, comme si cette fédération avait été créée pour moi et quelle connerie je ferais de ne pas aller y casser des culs ! La première étape sera l'IBR de la fédération, ce qui signifie que tout le monde peut y participer, ce qui veut dire que ce sera l'occasion pour moi de refaire le minois de tous les fils de putes qui se pointeront dans le ring, dans ma zone ! J'ai fait de la lutte mon étendard, j'ai réussi à vivre de ce qui me faisait survivre auparavant. Alors j'ai une question : vous pensez vraiment pouvoir combattre avec des vieilles techniques que vous avez apprises pour combattre quand moi, j'ai ça dans le sang depuis petit ? On se voit dans le ring de l'Underworld, tout le monde.



BLK Jeez. Look at me, cuz' Black Jesus walks !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EPISODE 6 - INVITATIONNAL BATTLE ROYAL   

Revenir en haut Aller en bas
 
EPISODE 6 - INVITATIONNAL BATTLE ROYAL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» #1 Invitationnal Battle Royal
» Halloween Havoc IV
» #BATTLE ROYAL.
» I'm A Real Artist ! [Battle Royal - Brock Lesnar - Samuel Shaw]
» Battle Royal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNDERWORLD :: IN GIMMICK :: LE RING-
Sauter vers: