AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FISTS OF FURY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey Styles
THE VOICE OF WRESTLING
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: FISTS OF FURY   Lun 14 Mar - 15:13


FISTS OF FURY
LIVE FROM THE WAREHOUSE, BROOKLYN, NY.

Quatre semaines se sont écoulées depuis l'ouverture officielle de l'Underworld et de la première édition de Survival sur la chaîne américaine AMC. La popularité de cette promotion du pro wrestling ne fait qu'accroitre de jour en jour et ce soir, la compagnie new-yorkaise présente leur premier PPV. Une soirée qui s'annonce aussi explosive que de la putain de dynamite et aussi chaud qu'une foutue éruption volcanique. Ladies and gentlemen, bienvenue à New York ! Bienvenue dans le donjon et les limbes du One-Man Crime Spree ! Bienvenue à Fists of Fury !



Le quartier général de l'Underworld à été décoré de nombreuses banderoles à l'image de l'affiche de cet évènement tant attendu par les fans de lutte, pareillement au ring au centre de la salle qui arbore des couleurs allant du rouge, à l'orange et à un jaune éclair. La salle est complètement bondée de gens qui hurlent comme des timbrés, impatient de voir leur lutteur préféré en action. Un évènement sold out qui risque définitivement de marquer l'histoire ce soir. Un annonceur se trouve en plein centre du ring. Il introduit Joey Styles et Bill Alfonso qui se font accueillir par une grande ovation. Fonzie profite de l'occasion pou animer le public en sifflant comme un dingue dans son sifflet, courant de gauche à droite pour serrer la main à des fans et prendre des photos avec ceux-ci. Les deux commentateurs finissent par rejoindre leur table respective pour ouvrir le show convenablement.

C'est au tour du grand manitou de l'Underworld, l'Human Suplex Machine de faire son entrée. Celui-ci a revêtit sa tenue de Vito Corleone, digne d'un véritable patron. Des chants "THANK YOU TAZ" se font entendre à travers l'aréna. Taz est planté en plein milieu du ring. Il ne dit rien et laisse la foule réagir et l'acclamer comme il se doit. Le gaillard savoure l'instant comme jamais.



L'homme fini par porter le micro à sa bouche, remerciant les fans d'avoir supporté son projet depuis le début, que sans eux, l'Underworld n'aurait jamais réellement reçu le succès que la fédération a atteint en cette soirée. Il continue en disant que cette aventure ne fait que commencer et il promet que ce soir sera la plus grosse castagne de l'histoire de pro wrestling. Des têtes vont tomber, des os seront brisés et du sang coulera à flot. Taz récapitule le tournoi qui s'est déroulé au cours des dernières semaines et pour laquelle son vieil ami, Rhino, s'est glissé jusqu'en finale pour faire face à un homme qui a tout dominé depuis le début, le luchador réputé, Pentagon. Il rappelle au peuple de la Warehouse que ce soir, le premier Grand Champion sera couronné et qu'il y aura un nouveau roi à New-York. La foule profite de l'occasion pour offrir des chants "CERO MIEDO" et "WAR MACHINE", ce qui fait sourire Taz, toujours au centre du ring. Il pointe alors, son confrère Bill Alfonso et lui demande de lui amener quelque chose. Fonzie sort alors d'un sac la ceinture Underworld Grand Championship et se hâte à venir la donner au grand patron. Celui-ci l'empoigne et la lève haut dans les airs en hurlant "NEW YORK... ARE YOU READY TO CROWN YOUR NEW KING ?" L'aliénation de la foule s'élève en guise de réponse. Le peuple est impatient et le patron fini par souhaiter une bonne soirée à tous pour laisser place au premier combat de la soirée.  

* * * * * * * * * *



HANDICAP MATCH
KENN DOANE (0-4) & CHARLIE HAAS (1-3) vs. DAVEY RICHARDS (1-0)
Sur le ring, on ne se retrouve pas avec Ken Doane et Charlie Haas mais pour l'occasion, les deux ont sorti leur plus belle parure. Ils se tiennent droit sur le ring, Kenny Dykstrhaas et Charlie Dohaane. Les deux sont acclamés par la foule tandis que l'American Wolf les observe, atterré. Ne sachant pas lequel commence le combat, ils jouent à shifumi pour décider. Tous les deux pierre, encore une fois pierre, ciseaux. Les deux n'arrivent pas à se départager alors agacé, Davey décide de prendre les choses en main. Il lance un Dropkick dans le visage de Dohaane et le combat débute entre lui et Dykstrhaas. Les deux se lancent dans un grab que Davey convertit en DDT. Il enchaine par quelques prises au sol pour fatiguer son adversaire qui se débat autant que possible. La lutte est serrée malgré une légère domination de l'American Wolf. Ce dernier va éloigner le plus possible Dykstrhaas de son coéquipier du soir. Mais alors qu'il contre un grab de son adversaire avec une balayette, le lutteur en profite pour faire le tag avec son partenaire qui, bouillant, rentre sur le ring. Il enchaine les atemis sur le torse cramoisi de son adversaire et la foule hurle à l'unisson. Charlie Dohaane enchaine avec un neckbrecker et, toujours soutenu par la foule se lance dans différentes parodies des taunts de Haas. Ce dernier vient faire le tag dans le dos de son partenaire et le rejoint sur le ring, se moquant également des taunts de son opposant de la semaine dernière. Les deux relèvent Richards et le lancent contre les cordes et alors qu'il revient à pleine vitesse, double suplex ! Les deux célèbrent avant que Dykstrhaas tente le tombé. A peine deux. Alors le lutteur relève son adversaire, le travaille un peu avec des petits coups d'épaules dans le ventre. Dans un travail d'équipe exemplaire, Dykstrhaas fait le tag et Dohaas rentre dans le ring. Il tente un DDT mais est contré par Richards qui recommence à avoir le momentum. L'American Wolf reprend le dessus avec des prises techniques et d'un backbreaker, envoie son adversaire au sol. Il monte alors sur le coin du ring, prêt à poser son Shooting Star Press. Mauvaise idée, Dykstrhaas intervient. Mais passez brutalement, il est envoyé contre les barrières d'un coup de pied. SHOOTING STAR PRESS. ET IL TOUCHE LA CIBLE ! Un, deux, trois ! Malgré un match qui semblait être maitrisé par le duo, ce dernier vient perdre le match sur une prouesse de Richards.
VAINQUEUR PAR PINFALL - DAVEY RICHARDS (2-0)

* * * * * * * * * *

Fondu au noir, et on se retrouve dans une sorte de cave très sombre. Au centre de cette cave est posé un grand cercueil en bois. Un cercueil ? Non, c'est plutôt... Un sarcophage ?! Le couvercle du sarcophage bouge, sursaute, glisse, le tout créant une ambiance très anxiogène. Tout à coup, le couvercle du sarcophage est propulsé dans les airs. Une voix s'élève alors dans la pénombre "Seth's offspring is here ! Ohhh yeaaaah !" Fondu au noir et un message : l'Osirian Portal sera là dès la semaine prochaine.

* * * * * * * * * *

Dans les vestiaires, Seth Rollins est avec ses gardes du corps, J&J Security alias Joey Mercury et Jamie Noble. Rollins demande à ses deux sbires de ne pas intervenir dans son combat, qu'il veut démontrer au peuple de New York pourquoi on le surnomme the Architect of Pro Wrestling. Il avait peut-être besoin d'eux à la WWE pour gagner, mais ce soir, ça sera différent. L'Underworld est un nouveau départ pour lui.

* * * * * * * * * *



FIGHT THE POWER
BROCK LESNAR (1-2) vs. SETH ROLLINS (0-0)
Les deux lutteurs se toisent du regard, se tournent autour pendant quelques secondes avant que Brock se lance sur son adversaire. Le combat est stiff, les coups résonnent dans la Warehouse qui applaudit chacune des mandales envoyées par les lutteurs. Aucun ne prend véritablement le dessus, jusqu'à un Suplex de Lesnar qui ensuite travaille son adversaire au sol avec de rapides coups de poings. Il l'envoie par la suite en dehors du ring, contre les barrières. The Beast Incarnate se lance brutalement vers son adversaire pour l'éclater contre les barrières. De justesse, Rollins évite son opposant qui vient s'écraser violemment. Seth profite de son momentum, balance des kicks dans les côtés de son adversaire qui tente de se relever. Soutenu par la foule Rollins voit son adversaire se mettre de nouveau sur les pieds. D'un geste rapide, il attrape une bouteille de bière en verre qu'il éclate sur le front de la bête qui saigne abondamment. Sonné, ce dernier ne voit pas venir Rollins qui pose son Pedigree. Le tombé est tenté, l'arbitre tape une première fois, une seconde et une dernière fois.
VAINQUEUR PAR PINFALL - SETH ROLLINS (1-0)

* * * * * * * * * *



Nous sommes de retour en coulisses après une courte page publicitaire. Dans les vestiaires, nous retrouvons Paul Heyman et son poulain, Brock Lesnar qui sort tout juste défait lors de sa confrontation avec Seth Rollins. Les deux hommes s'échangent des mots assez incompréhensibles par la distance qui se trouve entre l'équipe technique et ceux-ci. Le caméraman fini par s'approcher et Heyman profite du moment pour transmettre un message précis à l'Underworld et plus précisément à Taz. Il dit que ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne parvienne à détruire l'empire du Human Suplex Machine et de le mettre à ses genoux. Il affirme qu'une guerre approche. "We're building an army. Are you ready for war, Taz ?"

* * * * * * * * * *

Après cette promo coulisses, on retrouve Joey Styles qui a quitté la table des commentateurs et est devant le premier rang des spectateurs. Il interviewe quelqu'un d'assez connu du mon de de la lutte indépendante... Jim Smallman, propriétaire de la PROGRESS Wrestling. Styles lui dit que c'est un plaisir de le voir alors que Smallman remercie Taz de l'invitation au Pay Per View. Styles lui demande un pronostique sur le match à suivre qui opposera deux de ses compatriotes anglais et anciens employés puisqu'ils ont lutté pour son compte. Smallman dit que c'est très dur de dire qui va remporter ce match. Zack Sabre Junior est vraiment ce qu'il dit : le meilleur technicien au monde. Mais Marty Scurll... Marty Scurll est le champion de sa fédération, et ce n'est pas pour rien : c'est un chien enragé, un vicieux qui est prêt à tout pour gagner. La seule chose qu'il peut dire c'est que ce sera un grand match. Joey Styles remercie Smallman et ce dernier le checke, lui disant qu'il espère le voir très vite en Grande-Bretagne pour un show de la PROGRESS.

* * * * * * * * * *



BATTLE FOR THE ENGLISH SUPREMACY
ZACK SABRE JR. (2-1-1) vs. MARTY SCURLL (1-1)
Les deux hommes se putain de détestent, et Sabre se lance dans un suicide dive dès que Marty fait son entrée. Le match commence de suite en dehors du ring, alors que Scurll a encore son manteau et se prend kicks et elbows du King of Armbars. Ce dernier domine le début du match après cet effet de surprise, et met Scurll au sol. Sabre se tourne alors vers la foule pour son petit trademark : il high five un fan du premier rang et lui prend son gobelet de bière... Mais Scurll lui place un low blow ! Sabre est plié en deux, le gobelet toujours dans sa main, et le Villain lui arrache le gobelet des mains, en prend une grande gorgée... Et crache la bière dans la gueule de Zack Sabre ! Le fan a qui appartient le gobelet insulte Marty qui lui jette le gobelet vide dessus. Scurll ramène Sabre sur le ring et n'oublie pas de prendre son parapluie qu'il avait laissé tomber sur le suicide dive de Sabre et commence à tabasser son opposant avec le parapluie ! Scurll défonce son parapluie à force de porter des coups, si bien que ce dernier est cassé en trois endroits. Sabre est plein d'ecchymoses alors que Scurll tente le tombé pour un compte de deux. Scurll est impitoyable, il veut prendre Sabre à son propre jeu et s'en prend à son bras avec des stomps ultra violents. Scurll est déterminé, vicieux. Il prend une chaise et coince le bras droit de Scurll avant de piétiner la chaise. Le bras de Sabre est en triste état, mais le favori de la foule se débat, il rend quelques coups faiblards, des kicks, des coups de coude, même des coups de tête, mais Scurll le maintient au sol avec une violence terrible. Sabre prend cher, mais il ne se laisse jamais battre, se dégageant systématiquement avant le trois fatidique de l'arbitre. Scurll commence à perdre de patience de voir que rien ne lui permet de battre Sabre. Il commence alors à dérouler les gros moves : tombstone piledriver... mais seulement deux. Une énorme jacknife powerbomb... Mais c'est un nearfall. Sabre ne veut juste pas mourir, et cela rend fou Marty Scurll. Le Villain sort du ring et va fouiller dans sa veste qui traine encore là pour en sortir d'une poche un poing américain. Le meurtre dans le regard, Marty enfile le bout d'acier sur la main et vient délivrer une énorme droite qui ouvre la joue de Zack Sabre Junior. Marty prend son temps, il jubile, se délecte de la douleur de Zack qui commence à sérieusement pisser le sang en plus d'avoir un bras à moitié mort. Mais le technicien tient bon, et il profite que Marty célèbre trop pour attraper sa jambe entre les siennes et l'entraîner au sol... ARMBAR ! ARMBAR ! Zack Sabre Junior tient son armbar ! Il ne peut utiliser qu'un seul bras et s'en sert pour maintenir celui de Scurll contre lui, tirant de toutes ses forces, cambrant son bassin pour exercer une pression terrible sur le coude de son adversaire. Ce dernier refuse d'abandonner, il souffre terriblement, mais ne veut pas taper... CRRRRACK ! Un bruit terrible vient de retentir dans la Warehouse, le bras de Marty Scurll a lâché ! Son bras est fracturé ! Marty perd connaissance alors que son bras est tordu dans un angle absolument pas naturel, et l'arbitre n'a pas d'autre choix que d'arrêter le match.
VAINQUEUR PAR K.O. - ZACK SABRE JR. (3-1-1)



Fort de sa victoire, Zack Sabre Jr. demande un micro alors que Marty Scurll est évacué, le bras brisé du fait de son refus total d'abandonner, et inconscient. Zack prend son temps, il est couvert de sueur, d'ecchymoses et de sang. Il remercie la Warehouse pour son encouragement, il remercie Jim Smallman d'être venu ici ce soir, il remercie Taz... Mais il a quelque chose d'autre à dire. Zack Sabre a prouvé ce soir encore qu'il n'est pas un jobber, il n'est pas là pour faire du nombre sur la carte. Il est le meilleur au monde, et il va continuer à le prouver. Peu importe qui gagne le Main Event ce soir : que ce soit Rhino qu'il a déjà battu, ou son rival Pentagon avec qui ils sont à une victoire chacun... IL VIENT POUR LE TITRE ! Mic drop, la foule pop alors que Sabre marche douloureusement hors du ring, checke Jim Smallman et retourne en coulisses.

* * * * * * * * * *

Une vidéo highlight des meilleurs moments du 2016 ROH Top Prospect Tournament joue, mettant en vedette, principalement un jeune lutteur en particulier, Lio Rush. La vidéo se termine et on se retrouve dans une ruelle de Lanham dans le Maryland. Un homme est dos à la caméra, capuchon sur le crâne. "I'm the next big thing... and nobody can stop me !". Fondu au noir.

* * * * * * * * * *

Alors que son combat est le suivant, MVP arrive dans la Warehouse sous les huées des spectateurs qui voit en lui le rabat-joie ultime. Et il n'est pas prêt d'arrêter ses petits discours anti-violence car à peine le silence s'installe dans la salle bouillante qu'il commence en affirmant que ce soir, il ne se pliera pas aux règles de son patron. Montel insiste sur le fait qu'il n'utilisera aucune violence qu'il ne juge pas nécessaire et que chaque personne, un jour ou l'autre, comprendra ce pour quoi il monte sur ce ring chaque semaine face à des lutteurs qui se nourrissent de la brutalité. Le floridien entend bien faire comprendre à l'Underworld que la violence n'est pas un recours. C'en est trop pour la Warehouse qui siffle de nouveau le lutteur. Ce dernier s'agace alors que le public acclame l'arrivée de Brian Cage qui fait son apparition, sourire aux lèvres. Soudain, il se met à courir comme un dératé et glisse sur le ring et se met à balancer des mandales dans le visage de son opposant pour Fists of Fury.



FIRST BLOOD MATCH
MVP (2-1-1) vs. BRIAN CAGE (2-0)
Les deux hommes sont déjà en train de se battre alors que la cloche sonne. MVP ne veut pas d'une First Blood Match, mais il est dans un ! Cage envoie des gros coups de poings mais MVP se protège le visage avec les bras pour éviter de saigner, absorbant les coups. Cage l'attrape alors à bras le corps et le balance à l'autre bout du ring, quelle force ! Cage avance à grands pas vers MVP, mais ce dernier roule en dehors du ring pour reprendre son souffle. Cage prend alors de l'élan dans les cordes... SUICIDE DIVE ! SUICIDE DIVE DE BRIAN CAGE QUI FAIT CENT TRENTE PUTAIN DE KILOS ! La Machine a couché MVP en dehors du ring et en profite pour y aller de coups de poings dans le visage, mais MVP détourne le devant de son visage - nez et lèvres étant plus susceptibles de saigner - et se protège avec les bras. Cage le relève alors et part pour une powerbomb, mais MVP le ceinture et le fait reculer dans le poteau extérieur du ring ! Cage se prend le poteau dans le dos mais ne lâche pas MVP qui s'y reprend à deux fois pour faire lâcher son opposant. MVP prend alors du recul et envoie une big boot dans la tête de Cage qui rebondit sur le poteau en acier du ring ! Le culturiste roule sur le ring mais MVP le suit et prend de l'élan, deux petits pas... "BAAAAAALLIN' !" Elbow drop ! Et... MVP tente le tombé ?! L'arbitre lui dit que c'est un First Blood Match, mais MVP s'en fiche, il veut qu'il compte le tombé, il ne veut pas d'un First Blood Match. MVP se relève et s'en prend verbalement à l'arbitre. Cage en profite pour se relever dans son dos, back suplex ! Cage se met à califourchon sur MVP et le ground and pound avec des coups vicieux, mais MVP a toujours la présence d'esprit de se protéger le visage avec ses avant bras, même s'il prend des dommages. Cage le laisse finalement et sort du ring. Il fait se lever un spectateur du premier rang de la Warehouse qui, intimidé, le fait, et Cage lui prend sa chaise ! Cage remonte dans le ring et attend que MVP se relève... Chairshot ! Non MVP a évité ! MVP roule au sol sous la chaise et attrape la jambe de Cage qui tombe face la première contre la chaise ! L'arbitre vient vérifier son visage, mais la Machine ne saigne pas. MVP roule alors hors du ring et vient voir quelqu'un au premier rang qui lui ressemble étrangement : afro-américain, style bonne famille mais anciens tatouages de gang... MVP lui murmure quelque chose à l'oreille et l'homme lui donne quelque chose enveloppé dans du papier. MVP remonte sur le ring, tout est permis dans la Warehouse. Cage est debout et se rue sur lui, mais MVP esquive les coups. Il sort finalement ce qu'il tient dans la main... UN PUTAIN DE COUTEAU !! MVP aurait-il renoncé à sa non-violence ?! Cage hésite, et MVP lui fout alors un coup de pied dans le ventre, suivi d'un DDT. MVP se met alors à genoux sur Cage et tient son couteau... Il veut lui faire une coupure sur le bras, une simple petite coupure pour gagner le match sans effusion de sang ! Le couteau effleure la peau du bras de Cage. Le sang coule légèrement. Mais suffisamment.
VAINQUEUR - MVP (3-1-1)

* * * * * * * * * *

Direction le bureau de patron qui est accompagné, pas par de belles demoiselles, mais par deux lutteurs qui ont marqué l'histoire de ce sport. A sa gauche se tient Rob Van Dam et à sa droite, Chavo Guerrero, tous deux venus assister à Fists of Fury en tant que spectateurs. Ils discutent du Main-Event, chacun faisant ses pronostics. Evidemment, Chavo Guerrero soutient le lutteur mexicain, dont il est fier de voir ses accomplissements au sein d'une fédération si brutal et pourtant à la merci de son talent. Van Dam renchérit en disant que bien qu'il ait une légère perte de vitesse sur ses dernières semaines, son ami Rhino est tellement imprévisible qu'il mettrait bien une piécette sur lui lors de ce combat qui s'annonce épique. Enfin, le patron, lui ne sait qui choisir. Il ne souhaite qu'un beau combat, rempli de highlights et de sang. Tous acquiescent.

* * * * * * * * * *

Un écran noir, puis une vidéo se lance. Le tableau du tournoi Fists of Fury apparait, mettant en relief le parcours des deux finalistes. Des images s'enchaine, d'abord celles du premier show dans lequel on voit Pentagón battre Zack Sabre Jr dans un combat technique puis la caméra se fige sur leur serrage de main. On retourne au tableau où on voit le chemin du lutteur mexicain s'illuminer et s'avancer.S'en suivent les highlights du titanesque Lesnar face à Rhino qui en sort vainqueur et avance lui aussi à la prochaine étape. Son combat face à Damien Sandow et sa victoire méritée face à l'intellectuel de la fédération. On passe ensuite au final violent du combat entre El Cero Miedo et MVP qui se retrouve inconscient au milieu de chaises. Et enfin des clichés des différentes rencontres des deux lutteurs lors des semaines précédentes s'affichent. Tout ça pour ce Fists of Fury, ce main-event. La salle est bouillante, même le boss, Taz vient s'installer aux commentaires pour l'occasion.

* * * * * * * * * *



UNDERWORLD GRAND CHAMPIONSHIP
MAIN EVENT: FISTS OF FURY TOURNAMENT - THE FINAL
RHINO (2-2) vs. PENTAGON (3-0)
Rhino fait son entrée en mode business, sérieux, une serviette sur le crâne. Pentagon, lui, fait son entrée avec un t-shirt des Perros Del Mal sur lequel on voit une tête partagé en deux visages : le sien et celui de Perro Aguayo Jr. La cloche sonne, et Pentagon vient tendre sa main à Rhino, montrant qu'il a définitivement changé de voie. Rhino accepte la poignée de main, et le match commence. Rhino veut monter au corps à corps pour profiter de son avantage en poids, mais Pentagon maintient de la distance en bougeant et en distribuant les low kicks dans les jambes de Rhino. Cette stratégie s'avère payante puisqu'il finit par fatiguer la War Machine et parvient à passer dans son dos, Backstabber ! Le tombé, mais seulement un. Il en faudra beaucoup plus pour devenir champion, et les deux hommes le savent. Rhino et Pentagon se font de nouveau face, et Pentagon se met en garde comme s'il était dans un combat d'arts martiaux. Rhino reste interloqué, avance, et Pentagon saute en l'air sur lui-même : putain de spinning kick dans la face ! Kung-fu style ! Rhino se prend le pied de Pentagon sur la nuque et part dans les cordes, mais il est réactif... GORE ! GORE ! RHINO A DÉJÀ PLACE SON GORE ! Personne ne s'en relève, et il se voit déjà champion, un, deux... Putain de nearfall. Rhino fulmine et demande à l'arbitre s'il est sûr de son compte. Il relève Pentagon en le tirant par son masque et le prend sur son épaule. Rhino veut partir pour un powerslam, mais Pentagon gigote, lui met des coups de coude, et tombe dans son dos. Rhino se retourne, se prend un coup de pied dans le ventre... FEAR FACTOR ! LE PACKAGE PILEDRIVER ! Pentagon a eu du mal à soulever Rhino, mais il place son finisher ! Comme le Gore, personne ne s'en est relevé dans l'Underworld, et il tente le tombé, pour la victoire, pour la ceinture, pour Perro Aguayo Junior.... NEARFALL ! La foule est en folie alors que, en l'espace de quelques minutes seulement, chaque homme a placé son finishing move, et chaque homme s'est dégagé du finishing move de son opposant. La Warehouse est putain de folle, on ne s'entend plus penser, et pas une seule paire de fesses n'est assise, y compris celles de Bill Alfonso, Joey Styles et Taz qui commentent ce match. "This is what the Underworld is all about !" - Taz.
Après presque une minute de folie où les deux hommes étaient au sol et l'ambiance électrique, ils se remettent chacun, Pentagon à l'aide des cordes et Rhino dans un coin. Les deux hommes avancent au centre du ring avec un regard de défi, l'air de dire "bien joué, kid, faisons mieux". Rhino met une droite à Pentagon, qui réplique avec un coup de coude. Rhino surenchérit : coup de tête ! Pentagon recule de deux pas, sonné, et Rhino en profite pour le boxer à mort : coups de poings dans le visage, dans le ventre, dans les côtes. Pentagon prend tarif, acculé dans les cordes, et Rhino le termine avec une clothesline qui l'envoie par dessus la troisième corde. Rhino rejoint le Cero Miedo hors du ring et l'envoie contre la barricade des fans. Il continue de lui mettre des coups de poing, et on peut voir que du sang coule du visage de Pentagon, venant de son nez et de ses lèvres. Le maquillage de son menton qui n'est pas masqué est invisible, recouvert de son propre sang. Rhino veut ce Grand Championship et est sans merci : les coups pleuvent, des coups ahurissants qui tueraient un homme normal. Mais Pentagon n'est pas moins un homme normal que Rhino. Il résiste, esquive un coup et en profite pour se baisser : double leg takedown ! Pentagon se venge, il rend tous les coups qu'il a prit, les coups de poings pleuvent sur Rhino ! Et Pentagon ne s'arrête pas là : il enlève ses gants, et frappe sur Rhino à poings fermés ! Très vite, Rhino est ouvert à l'arcade, et il ne trouve qu'une solution pour se sortir de là : il attrape Pentagon par le masque et le fait rouler sur le côté. Le Man Beast prouve qu'il mérite son surnom : il déchire une partie du masque de Pentagon et lui met deux vicieux coups de tête avant de rouler à son tour sur le côté, exténué.
Pas de comptes extérieurs, alors la foule hurle de bonheur et d'excitation pendant que les deux hommes prennent le temps de se relever. Pentagon s'aide de la juppe du ring et roule sous la première corde, où l'arbitre vérifie qu'il est encore en état de lutter. Rhino, lui, s'est aidé de la barricade des spectateurs et revient sur le ring. Les deux hommes sont sur les rotules au sens propre comme au sens figuré, ils donnent tout pour devenir le premier Underworld Grand Champion, c'est une guerre. La machine de guerre qu'est Rhino, justement, vient se placer au centre du ring et interpelle Pentagon, lui dit de venir. Pentagon, à bout, avance sur les genoux, puis à quatre pattes, jusqu'au centre du ring. D'un physique moins imposant que celui de Rhino, il est beaucoup plus fatigué et blessé. Il attrape la tenue de Rhino et s'en aide pour se hisser debout. Les deux hommes sont face à face, front contre front, et on sent que c'est la fin de ce match. Il n'y a plus aucun échappatoire. Rhino attrape Pentagon par la gorge, et Pentagon suffoque très vite. Pentagon vacille, il bat des paupières, va-t-il s'évanouir ? Putain il est en train de partir, putain Pentagon est en train de s'étrangler... COUP DE PIED DANS LES COUILLES ! Pentagon, avec ce qu'il lui reste de force, ce qu'il lui reste de souffle,... FEAR FACTOR ! LE PACKAGE PILEDRIVER ! UN, DEUX, TROIS !

VAINQUEUR PAR PINFALL - PENTAGÓN (4-0)

IT'S ALL OVER ! L'Underworld a officiellement un champion ! Penta est le premier Grand Champion de la fédération new-yorkaise ! La foule est en furie et le champion reçoit une pop monstrueuse ! Des chants "THIS IS AWESOME" se font entendre. C'est l'heure de la fête et des célébrations. Des confetis tombent du ciel, les gens dans la foule lance des rubans au ring.



Pentagón est au centre du ring et ne semble pas encore réaliser de cette nouvelle page de l'histoire qui vient d'être écrite. Il tient fortement la ceinture entre ses mains et la soulève fièrement dans les airs sous une énorme ovation de la foule. Guerrero monte dans le ring pour venir lever le bras du nouveau champion, tandis que le duo des commentateurs et le grand patron de la compagnie, Taz sont debout, applaudisant, très content. Le show se termine sur un plan de Pentagón, profitant de son moment de gloire.

THANK YOU ALL.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
FISTS OF FURY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Rapport 1500pts] Chaos de Dan VS Crimson Fists de Tarkand
» Tarkand's Crimson Fists, Orks & Reikland Reavers
» [UPTOBOX] House of Fury [DVDRiP]
» Un ange tombé du ciel ? Soft Fury présentation
» Nick Fury - Directeur du Shield

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNDERWORLD :: PROGRAMMATION :: LES RÉSULTATS-
Sauter vers: