AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 EPISODE 2 - MAIN EVENT : DAMIEN SANDOW VS. RHINO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joey Styles
THE VOICE OF WRESTLING
avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 27/01/2016

MessageSujet: EPISODE 2 - MAIN EVENT : DAMIEN SANDOW VS. RHINO   Mar 16 Fév - 5:49

L'homme-bête contre l'homme-intellect, c'est notre Main Event, et l'un de ces deux hommes ira au Pay Per View combattre pour le titre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Double B
Baiseur de Mères
avatar

Messages : 216
Date d'inscription : 25/01/2016
Age : 22

MessageSujet: Re: EPISODE 2 - MAIN EVENT : DAMIEN SANDOW VS. RHINO   Mer 17 Fév - 6:41


Une petite vidéo de l'Underworld Wrestling pour rafraîchir les programmes d'AMC qui sont pas toujours très variés. C'est ça le cable. Des images de la War Machine Rhino en train de flanquer des Gore à tout va. On dirait un best of d'Intervilles, l'arbitre qui gueule en moins, la sueur en plus.



RHINO ✖ La simplicité du Gore, la simplicité du wrestling, un move simple, une trajectoire simple mais destructrice, la lutte c’est ça. Un art pur sans règles. No Rules. Pure Wrestling. C’est pas des connards en peignoirs qui lisent des livres. Et c'est exactement ce qu'est mon adversaire en demi-finale du Fists of Fury Tournament. Damien Sandow n'est rien d'autre qu'un connard en peignoir qui bouquine. Ce genre de mec a rien à faire sur un ring. Un lutteur, ça bouquine pas sur son temps libre. Un lutteur n'a pas de hobbies. Un lutteur, quand il a 30 minutes à tuer, il va dans son garage pour cogner dans un sac de frappe. J’ai pas de honte à être un inculte, Sandow. Tu vas probablement me reprocher d’être un gros porc juste capable de gueuler et de baver en serrant les poings. J’en ai bouffé des réflexions du genre depuis que j’suis gosse. Et ma réponse à ça est toujours la même, cogner dans la tronche de celui qui me fait ces reproches. Et bizarrement, que cette personne là ait lu Kant ou pas, une fois que j’ai procédé à un ravalement de facade sur sa gueule, elle est beaucoup moins éloquente. Au final, j’ai pas lu Descartes, j’ai pas lu Steinbeck, bordel de merde, j’ai jamais lu la Pledge of Allegiance jusqu’au bout, parce que c'est ultra chiant. J’ai rien lu de tout ça, mais au bout du compte Sandow, quelle différence ça fait sur un ring ? Toi comme moi, on a pas choisi de devenir maître de conférences, notre métier c’est de se foutre sur la gueule avec un mec en slip. Et aux dernières nouvelles, lire des bouquins ça aide pas des masses. Alors tu peux me cogner avec un dictionnaire, la Bible ou même les pages jaunes, ça change rien à l’équation. Coup de tête droit dans ta ganache de premier de la classe et direction la finale du tournoi pour Tonton Rhino.

La War Machine se transforme en Punchline Machine quand elle est hors des rings.

RHINO ✖ Puis d'ailleurs, en parlant dictionnaire, on en parle de ta qualification en demi-finale ? Je crois que c'est la manière la plus pathétique de gagner un match que j'ai vu de ma carrière. Sans rire ? Un dictionnaire ? J'veux bien que ça t'amuse de jouer les érudits pour compenser le complexe que t'as à cause de ton petit zizi mais putain de merde, respecte toi et surtout respecte le ring dans lequel tu combats. On est plus chez Vince McMahon, là. T'es plus un comic relief servant juste à faire du remplissage dans un show hebdomadaire de 3h. Tu luttes à la Underworld Wresting, une promotion qui fait de la violence pure et de la lutte extrême son cheval de bataille. Honore cette fédération et honore le Tazzmaniac. Sans déconner, honore le boulot de mecs qui se sont niqués la santé pour faire survivre cette lutte sur les écrans. Ca fait 17 putains d'années que je me bat sur les rings pour porter ces valeurs de violence et de lutte pure et toi t'arrives tranquillement avec ton dictionnaire et ton peignoir pour balayer l'oeuvre de génies comme Sabu ou Terry Funk ? T'es vraiment un bon gros fils de pute, Damien Sandow. Quand je t'ai vu frapper l'autre clown de Doane avec ton encyclopédie, j'me suis dit « Merde, j'ai pas signé à l'Underworld pour tabasser des bibliothécaires ! », mais bordel c'est un tel manque de respect que j'vais me faire un plaisir de te faire bouffer chaque page de ta putain d'encyclopédie, de la partie géologie à la littérature antique en passant par l'anatomie et tu verras que l'éducation, ça peut aussi passer par des coups de poing dans la tronche, dédicace à mon connard de daron et son alcoolisme héréditaire !



RHINO ✖ Sandow, j'vais te faire regretter de salir notre discipline. T'es une honte pour ce métier et tout ceux qui s'efforcent d'en faire un business respectable. Et au final t'es même une imposture au sein de ton clan d'intellos. Tu passes ton temps à raconter à la télé que t'es un intellectuel de haute volée mais non seulement t'es un no-name dans la lutte mais t'es aussi un no-name dans le monde des intellectuels. C'est comme si tes deux passions c'était la course à pieds et le moonwalk mais qu'au final t'étais cul-de-jatte. T'as rien d'un philosophe révolutionnaire, t'es juste un mec qui rêve d'être le nouveau Socrate. Quand t'as débuté dans le catch, tu t'appelais Idol Stevens et t'avais rien de spécial et quelques années plus tard, t'es plus imberbe, t'as le même nom que les élastiques pour faire tenir ton coffre de bagnole quand t'achètes un meuble et t'adores les bouquins. Radical le changement. T'es juste un imbécile de plus qui a lu l’intégrale de Freud et qui depuis, se prend pour un intellectuel de haute voltige.

La vérité droit dans la tronche.

RHINO ✖ You’re a fucking wrestler, Sandow. You’re not a genius, you're just a guy who likes to hit people in the face, like the rest of us. Tu peux lire autant que tu veux, tu peux dire que ça t'a changé la vie mais dans tes tripes, dans tes gènes, tu restes un lutteur. Faisons peu de philosophie, puisque t’as l’air d’aimer ça. Un homme ne se fait pas à travers ses expériences de lecture au coin du feu. Un homme se fait à chaque beigne qu’il se prend dans la gueule et à chaque beigne qu’il colle. Un homme devient qui il est à chaque fois qu’il s’écrase par terre et croule sous les coups. Tu peux clamer autant que tu veux que lire des livres t’a rendu supérieur, ça t’a juste rendu vingt fois plus casse-couilles. Me fait pas chier avec tes termes à la con genre « psychanalyse », « surmoi » et tous ces mots d’enculés pendant notre match. Je serai concentré sur une chose, c'est te défoncer la face. Et la trajectoire est simple, c’est droit dans ta gueule pour soulager tous les gens que tu saoules avec tes interventions télévisées en bois d’arbre. Si tu pouvais seulement la fermer deux minutes et arrêtez d’essayer de culpabiliser les gens sur leur consommation télévisuelle. Parce qu’après tout, t’as rien à reprocher à ces gens-là. T’as participé aux heures les plus médiocres de l’histoire de la WWE. T’es à la lutte ce que Stephen King est à la littérature. J’suis sûr que t’apprécieras la comparaison.

Rhino est en voix-off mais on l'imagine dans son état d'excitation habituel avec les cheveux mouillés qui tombe sur la figure. Ryan Gosling n'a qu'à bien se tenir.

RHINO ✖ J'affrontais Lesnar la semaine dernière. Et je le battais. Explique moi, Sandow, comment un homme qui éclate Brock Lesnar pourrait perdre la semaine suivante contre un fond de tiroir comme toi ? La seule possibilité, ça serait que j'ai un coup de blues. Mais j'suis pas un lutteur qui fonctionne au mental. J'suis pas dans la réflexion constante comme toi. J'ai pas besoin de ça. Je monte sur le ring, chaud comme la braise, la cloche sonne et je rentre en transe jusqu'à ce que mon adversaire soit inconscient. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que c'est pas ton genre. T'es tout mon opposé, Sandow. Et c'est ce qui te perdra. Tu veux devenir le « sauveur des masses » mais commence par te sauver toi sur le ring lundi. Ca va pas être de la tarte, mon con. Tu verras que le Main Event contre la War Machine, c'est pas la même chose qu'un opener contre la cheerleader du Spirit Squad. Tu rentres dans la jungle urbaine, dans le coin le plus chaud de Brooklyn. Ce coin, il fait six mètres carrés et c'est mon putain de ring. Si tu pointes le bout de ton nez dedans, attend toi à ce qu'en le quittant, t'aies celui de Michael Jackson. Et pas à l'époque d'Off the Wall, bordel ! Ca sera le pif gris qui servait à flaire des gosses époque Dangerous ! Sandow, t'es pas à la bonne fédération, t'es pas dans le bon ring et surtout, t'as pas le bon adversaire... This shit is getting serious, I'm two matches away from a world championship and I won't let a fucking nerd like you get in my way. The symphony is always the same. The instruments are you bones and the conductor is the War Machine. And the conductor's baton is... Oh hell, you know what it is...





RHINO ✖ Gore, GORE... GOOOOOORE !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
EPISODE 2 - MAIN EVENT : DAMIEN SANDOW VS. RHINO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Main Event - The Undertaker VS The Miz.
» Damien Sandow vs Mr.Anderson
» EPISODE 1 - MAIN EVENT : RHINO vs. BROCK LESNAR
» MAIN EVENT - Shawn Michaels vs Chris Jericho
» Damien Sandow vs Triple H vs Tyson Kidd

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNDERWORLD :: IN GIMMICK :: LE RING-
Sauter vers: